actualites

Mémoire de l'eau et homéopathie

 Professeur Marc HENRY au micro de « Prévention Santé »

Marc HENRY, spécialiste de l’Eau et Physique Quantique,
enseignant-chercheur et professeur à l’Université de Strasbourg, apporte un éclairage scientifique de la mémoire de l’eau à travers la physique quantique.

"On a retrouvé la mémoire de l'eau"

Le Dr Luc MONTAGNIER, biologiste virologue, reprend les travaux du médecin immunologiste Jacques BENVENISTE (1935-2004)

La mémoire de l’eau réactualisée par le prix Nobel de la découverte du virus du Sida, le Dr Luc MONTAGNIER.
Un reportage de Christian Manil avec la participation de France Télévisions diffusé sur France 5 en Juillet 2014

L'homéopathie ..... une autre voie

Le Dr William SUERINCK et son  Association Dialogue Pour la Santé – A.D.P.S. – a le plaisir de vous présenter son film « L’homéopathie, une autre voie » (complet en libre accès)
avec le profond désir de partager cette expérience médicale humaniste portée par un regard sans cesse renouvelé et émerveillé de personnages, caractérisés par leur simplicité et leur passion.

DVD disponible à l’achat auprès de l’A.D.P.S.

À l’heure où la médecine se déchire à nouveau comme au 19ème siècle, où la liberté de recourir à des alternatives thérapeutiques comme l’homéopathie s’amenuise en Occident, des hommes, des femmes, patients, éleveurs, agriculteurs, scientifiques, médecins et vétérinaires se lèvent pour dire leur attachement à une médecine efficace, en connexion étroite avec la nature, écologique avant l’heure, accessible à tous, dans un esprit d’ouverture et de dialogue nécessaire aux terribles défis annoncés par l’Organisation Mondiale de la santé.

William SUERINCK

La science de l'homéopathie

Documentaire réalisé en partenariat avec  :
les associations « DE JOUR en JOUR » et « L’ESPRIT LIBRE »,
le Pr Albert-Claude QUEMOUN et le Dr Béatrice MILBERT

Les preuves scientifiques des fondements de l’homéopathie, présentées par le Pr. Luc Montagnier, le Pr. Marc Henry,
le Pr. Albert-Claude Quemoun, le Dr. Béatrice Milbert et Emmanuel Ransford.

Étude française

Étude EPI3* de 2006 à 2010

Importante étude de pharmaco-épidémiologie sur la place de l’homéopathie
en médecine générale et son intérêt pour la santé publique.
L’étude EPI3 présente une comparaison des pratiques et non une évaluation pharmacologique classique des médicaments.
Ses conclusions sont en terme d’impact global et non en terme d’efficacité et de tolérance.

*EPI3 est la plus importante étude de pharmaco-épidémiologie réalisée en médecine générale en France, conduite de 2006 à 2010 pour répondre à la demande des autorités de santé, incluant 8559 patients recrutés par 825 médecins généralistes représentatifs de la pratique française en homéopathie ou en allopathie.

Réalisée à l’initiative des laboratoires Boiron, ce programme a été coordonné par un cabinet indépendant (Laser) :
– dirigé par le Pr Lucien Abenhaïm, ancien directeur général de la Santé,
– supervisé par un comité scientifique, présidé par le Pr Bernard Bégaud, pharmacologue (université Bordeaux-II et U 657 Inserm), ainsi que le Dr Bernard Avouac (Paris) et le Pr Jacques Massol (Besançon), anciens membres de la Commission de transparence

 
 

Le programme EPI3 a évalué, dans trois cohortes de patients suivis pendant une année, l’impact et l’intérêt de santé publique de la prise en charge par l’homéopathie de trois pathologies fréquemment rencontrées en médecine générale :

  • La cohorte douleurs musculo-squelettiques (DMS) => moindre consommation d’AINS et bénéfice clinique équivalent
  • Les troubles anxio-dépressifs et du sommeil (SAD) et
  • Les infections des voies aériennes supérieures (IVAS) => moindre consommation d’antibiotiques et antipyrétiques
L’étude conclut à une intégration de la médecine homéopathique dans le parcours de soins.

Étude suisse

Intérêt de l’homéopathie dans le système de santé suisse
de Gudrun Bornhöft et Peter F. Matthiessen

 
 

« Homéopathie dans la santé : efficacité, pertinence, sécurité, coût »

« Homeopathy in healthcare: effectiveness, appropriateness, safety, costs »

Le gouvernement suisse a initié, en 1998, une vaste étude sur l’homéopathie face à la forte utilisation de la part des professionnels de santé et importante demande de la part des patients, afin d’intégrer l’homéopathie dans le système d’assurance maladie.

 
 

Gudrun Bornhöft* et Peter F. Matthiessen*, Université de Witten / Herdecke en Allemagne, en collaboration avec le « Swiss Network for Technology Health Assessment », instance du gouvernement suisse chargée d’évaluer l’efficacité des investissements dans le domaine de la santé.

Le rapport de Bornhöft et Matthiessen, publié en 2011 sous forme de livre, a conclu qu’il y avait « assez de preuves en faveur de l’efficacité clinique de l’homéopathie, de son absence de nocivité et de son caractère économique par rapport aux traitements conventionnels ».

L’efficacité de l’homéopathie « peut être confirmée par des preuves cliniques » (dans le texte : « can be supported by clinical evidence ») et « considérée comme sûre ».

L’étude conclut à une intégration de la médecine homéopathique dans le parcours de soins et confirme l’homéopathie comme une thérapeutique complémentaire de valeur au paysage médical conventionnel, qui pratiquée correctement n’a aucun effet secondaire**.

* Professeur Peter F. Matthiessen

Zentrum für Integrative Medizin der Universität Witten/Herdecke gGmbH Gerhard-Kienle-Weg 6 58313 Herdecke, Germany

Dr. med. Gudrun Bornhöft

Reußstr. 1 38640 Goslar, Germany

** Près de deux-tiers des professionnels de santé en Suisse reconnaissent les bienfaits des médecines alternatives, environ 40 % les utilisent, et 85 % de la population souhaite qu’elles soient intégrées au système de santé officiel.